Chasseur immobilier Lyon Rhône 69 Région Rhône Alpes

Chasseur immobilier Lyon Rhône (69) DETECTIMMOBILIER®DETECTIMMOBILIER® votre chercheur de biens, chasseur d'appartement sur Lyon et le Rhône

Toute l'équipe de chasseurs immobilier et chasseurs d'appartements DETECTIMMOBILIER ® prendront en charge votre recherche immobilière sur Lyon et le département du Rhône

DETECTIMMOBILIER® chasseur immobilier Lyon Rhône (69)DETECTIMMOBILIER ®Lyon Rhône,
               votre achat immobilier sur mesure.

Contact chasseur appartement Lyon:e-mail DETECTIMMOBILIER Lyon Rhôneinfo@detectimmobilier.com

Agence chasseur immobilier Lyon : 04 67 09 92 01 Mobile : 06 73 86 52 60

Lyon Rhône Place BellecourRuelles de Lyon Rhône AlpesVue aérienne région lyonnaise

Vous aussi, vous pouvez devenir chasseur immobilier sur Lyon avec le secteur exclusif du Rhône 69

Votre chasseur immobilier dans la Ville des Lumières et le département du Rhône couvre principalement les villes suivantes :

Lyon et son agglomération, Villefranche-sur-Saône, Limonest, Ecully, Collonges-au-Mont-d'Or, Saint-Didier-au-Mont-d'Or, Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, les Monts du Beaujolais.

Pour des recherches concernant les départements voisins du Rhône et limitrophes comme la Loire, l'Ain, l'Isère ou l'Ardèche pour la région Rhône-Alpes, vous pouvez contacter notre  chasseur immobilier Loire, chasseur immobilier Ain, chasseur immobilier Isère ou notre chasseur immobilier Ardèche ainsi que chacun des chasseurs immobilier Rhône-Alpes

Le département du Rhône, au sein de la région Rhône Alpes est actuellement un des départements qui connaît la croissance démographique la plus élevée en France.
Selon le palmarès 2008 des départements de France ou il fait bon vivre, le département du Rhône est fréquemment cité dans les 3 premiers en fonction de différents critères.

Première ville industrielle, deuxième pôle tertiaire de l'Hexagone,
              la Ville Lumière est un pôle d'emplois important qui séduit de
              nombreux salariés

L'ouest et le sud de l'Hexagone ne sont pas les seules régions qui connaîtront une hausse de leur population dans les prochaines décennies.
Forte de 1.300.000 habitants, la métropole lyonnaise fait elle aussi partie des agglomérations les plus dynamiques. L'aire urbaine lyonnaise devrait, selon les experts, atteindre 3 millions d'habitants d'ici 2030.
Cette croissance démographique s'explique par son dynamisme économique. Contrairement à certaines agglomérations dont l'économie est tirée par un seul secteur d'activité, Lyon joue la carte de la diversité.
La préfecture du Rhône cumule en effet les premières places sur le podium économique.
Lyon est la première ville industrielle de France, présente dans la chimie, la pharmacie, sans oublier l'automobile.
Lyon, c'est aussi le deuxième pôle d'affaires après celui de la Défense, situé dans les Hauts-de-Seine. Le quartier d'affaires de Lyon Part Dieu compte de nombreuses entreprises de taille internationale.
La métropole lyonnaise compte développer son offre tertiaire pour attirer les entreprises qu'essaient de séduire également Barcelone ou Manchester.

La demande y est donc très soutenue et le marché immobilier également.

Carte de recherche Rhône

Les quartiers Lyonnais

Dans l'ancien, selon les quartiers, les prix des logements connaissent une forte amplitude, passant de 2.500 à plus de 5.000 € le m².
Le 6 ème arrondissement fait partie des adresses les plus recherchées, que ce soit le secteur Maréchal-Lyautey, Saint-Pothin où les prix oscillent entre 3.500 et 4.000 € le m².
Le parc de la Tête-d'Or fait lui aussi partie des quartiers prisés. Mais le boulevard des Belges, avec ses hôtels particuliers, offre peu de biens à vendre. Les rares appartements atteignent facilement 5.000 € le m².
Autre secteur apprécié : la presqu'île et le quartier Bellecour qui accueille de beaux immeubles bourgeois. Les prix ? Entre 3.500 et 4.000 € le m².
Dans le quartier de la Buire près de Lyon Part Dieu (3 ème), les prix sont en revanche plus abordables. Les appartements s'y négocient entre 2.500 et 3.000 € le m².
A Gerland, dans le VIIe arrondissement, connu pour abriter le stade de football de l'Olympique lyonnais, les prix atteignent en moyenne 2.500 € le m².

Le 3ème arrondissement sous les feux de la rampe bénéficie d’une orientation exemplaire…

Le 3ème arrondissement de Lyon se compose de cinq zones distinctes. Villette/Paul-Bert, où se croisent chemins sinueux et artères rectilignes, séduit les industriels.
Enseignes automobiles et entreprises de chimie, de textile, d’imprimerie et de menuiserie ponctuent déjà le décor.
Malgré la faible densité, le secteur reste vivant. L’urbanisation de Montchat remonte au XIXe siècle.
En 1858, le premier lotissement voit le jour. 65 jardins de 150 m2 ravissent les Lyonnais, tandis que la vocation médicale du site s’affirme dès le XXe. Particulièrement harmonieux, le paysage architectural lui confère une personnalité marquée. D’abord agricole, puis militaire, Voltaire/Part-Dieu s’inscrit, dans les années 1960, comme "un centre directionnel, administratif, commercial et culturel". Depuis peu, la tour Oxygène se dresse près de la gare TGV. D’ici 2013, le très écologique gratte-ciel InCity devrait arborer 200 mètres. Bombardé pendant la Seconde Guerre Mondiale, puis reconstruit, Mutualité/Préfecture/Moncey fait l’objet d’un programme de rénovation à partir de 1985, jusqu’à accueillir une vie associative des plus intenses.
La fresque conçue par la Cité de la Création évoquant le souvenir de la résistance et de Jean Moulin se trouve, enfin, sur Sans-souci/Dauphiné. Le 3ème s’étend sur une large portion traversant Lyon d’est en ouest. La gare matérialise le point de rencontre entre le métro, le tramway, le train et le bus. Son environnement immédiat devient progressivement le nouveau centre névralgique de la capitale de Rhône-Alpes.
Outre l’édification des deux tours, véritables pôles d’affaires et de commerce, les pouvoirs publics prévoient la réfection de la rue Garibaldi, la réorientation du plan de circulation et la réorganisation de l’accès aux Halles.
Longtemps considéré comme un lieu froid et sans âme, la Part-Dieu redore son blason, acquiert un visage chaleureux et humain, favorise les échanges et la qualité de vie.
Ces nombreuses mutations constituent un rempart contre la crise et la baisse des prix. Dès le premier trimestre 2010, la demande explose, notamment sur la gamme des T3 de moins de vingt ans avec garage, commercialisés de 220.000 à 230.000 €. Si les primo-accédants demeurent majoritaires, les vendeurs désireux d’améliorer leur cadre de vie lorgnent sur l’adresse. D’autant que le 3ème arrondissement de Lyon développe une offre immobilière variée.
Montchat attire les férus d’individuel, susceptibles de débourser de 500.000 à 1 M €, quand La Buire, situé au sud, fait la joie des amateurs de neuf. Mus par un marché locatif fort et les perspectives de défiscalisation induites par la Loi Scellier, les investisseurs dépensent de 80.000 à 150.000 e et espèrent une rentabilité comprise entre 5 et 6 % bruts.
Toutes les opérations entreprises récemment remportent un franc succès auprès des clients intéressés par la fonctionnalité et la réduction des trajets quotidiens. Elles incitent à la fois l’installation des sociétés et des personnes.
Lyon La Part-Dieu se porte bien : certaines transactions oscillent, en dépit du contexte économique tendu, entre 450.000 et 550.000 €.
C’est en tout cas la somme requise pour un cinq/six-pièces, en dernier étage, ouvert sur une terrasse de 30 m2. Montchat campe un compromis unique entre la campagne et la ville. Les mutations sont rares et les adeptes, présents, malgré une situation géographique plus excentrée. Egalement prisé, Villette/Paul-Bert affiche des tarifs moins élevés que Préfecture, réputé pour ses grandes superficies habitables et sa faible rotation.
Sans-Souci profite, enfin, du rayonnement de la place Ambroise-Courtois (8e arrondissement), l’une des plus cotées de Lyon. Les riverains apprécient le parc récent et la proximité de la ligne de métro D.

Des prix auxquels le département du Rhône doit une piètre 88ème place pour l'immobilier.

CONFLUENCE : Une vitrine lyonnaise

La première phase de travaux du futur site de la Confluence, au sud de la Presqu’Ile de Lyon, a été lancée en 2006. D’ici 2009, ce territoire de 150 hectares, qui abritait autrefois de nombreuses activités industrielles et portuaires, devrait être complètement métamorphosé. Extension de l’hyper centre-ville, la Confluence proposera de grandes places, un parc en bord de Saône, des logements et bureaux, dont les futurs sièges du quotidien Le Progrès et de la Région Rhône-Alpes.
Le site sera l’occasion pour de nombreux architectes de renom d’exposer leur talent : parmi eux, Tania Conko et Massimiliano Fuksas pour les logements de la Place nautique ; Odile Decq par la réalisation d’une tour belvédère à l’extrémité sud du port Rambaud ; Rudy Ricciotti, Grand Prix national de l’architecture 2006, pour la réalisation du Pavillon 6 des docks, accueillant un hôtel de luxe ; ou encore le duo franco-néo-zélandais Dominique Jakob et Brendan Macfarlane qui réalisera un pavillon avant-gardiste sur le port Rambaud.
Les premiers logements du site sont déjà en cours de commercialisation, pour ce site qui devrait être la vitrine de l’innovation urbaine lyonnaise pour les années à venir.
Dès 2010, les deux tiers des 400 000 m2 de la première phase seront livrés. L’achèvement de la Place Nautique, l’ouverture du pôle de loisirs et la livraison d’un programme mixte (logements-bureaux) de 150 000 m² sont programmés en 2009.
Pour le reste, les travaux s’échelonneront jusqu’en 2015. A cette époque, la population du quartier de la Confluence et le nombre d’emplois seront passés de 7000 à 25000.
Lyon est en marche...

Le climat et la météoCLIMAT

Le département du Rhône se classe très bien en ce qui concerne les conditions climatiques.
Ce qui permet notamment d'importantes économies de chauffage associé à une joie de vivre au quotidien.





Rhône : Dynamisme économiqueEMPLOIS STRATÉGIQUES ET MATIÈRE GRISE

Du dynamisme économique le département du Rhône n'en manque pas et se classe 4ème au plan national.





Rhône : Santé publiqueSANTE PUBLIQUE

Le département du Rhône arrive en très bonne position en ce qui concerne l'offre de soins.





Chasseur immobilier pour vous à Lyon et dans le Rhône.
Vos intérêts sont les nôtres, vous êtes
LE CLIENT et chaque client est unique.

Vous bénéficiez d'une vision étendue et précise des prix du marché immobilier dans le Rhône, et des secteurs de ce département à privilégier pour votre achat.

Nous négocierons pour vous le meilleur prix de vente du bien immobilier sur lequel se sera porté votre choix.
Le chasseur en immobilier est aussi votre négociateur !
Le coach immobilier recherche, sélectionne et négocie, pour vous, en véritable
professionnel du marché immobilier, le prix d'achat de votre bien immobilier.

Like-Rank